KEVIN MIRANDA

 

Enfant de la télé, il a commencé sa carrière précocement, à l’âge de neuf ans. Son physique agréable lui a valu de participer il y a peu à « Dilemme » puis aux « Anges de la téléréalité », tout en ayant déjà quelques tournages à son actif. Son caractère et son mental, son intérêt pour les contacts humains et ses facilités face à la caméra laissent présager qu’il pourrait facilement s’épanouir dans son domaine de prédilection qu’est le cinéma.

 

Un mot pour commencer sur cette expérience de téléréalité tournée à New York ?

On m’avait proposé de faire « Les Anges 2 » après « Dilemme », et puis ça a capoté parce que j’avais une copine et que ça posait problème, il fallait quelqu’un de célibataire. Je l’étais lors de la troisième session.

Les six semaines ont été tournées entre le 15 août et le 25 septembre 2011, c’est d’ailleurs le jour où je suis rentré que le premier épisode a été diffusé.

Et là, je suis très heureux : résultat de ma participation aux « Anges », je repars dans quelques semaines à Los Angeles tourner un film d’action de Dominique Milano dans lequel je joue un gangster latino. Je viens de l’apprendre, c’est une exclu !

 

Récemment, il y avait eu un court-métrage ?

Consentement, réalisé par Cyril Legann, qui est programmé dans plusieurs festivals en 2012 et qui sera disponible d’ici quelques jours en téléchargement payant sur www.anatom.fr.

Revenons un peu en arrière : pourquoi as-tu débuté les castings si tôt ?

Ma mère a toujours eu une personnalité ouverte. Elle faisait beaucoup de jeux télé et, très souriante et jolie, elle était souvent retenue. À neuf ans, elle m’a demandé si ça me tentait de passer à la télé et j’ai bien sûr répondu oui ! Elle m’a inscrit dans une agence. J’ai commencé dans une publicité. Se sont enchaînés ensuite des petits rôles dans des téléfilms jusqu’à Chemins de traverse, un long-métrage de Manuel Poirier tourné avec Sergi López. Et puis ça s’est arrêté, les castings se faisaient de plus en plus rares, ce qui est normal : je ne ressemblais plus trop à un ado. Il me fallait prendre des cours, ce que je n’ai pas fait tout de suite car je ne savais pas ce que je voulais faire dans la vie. J’ai continué à la faculté, j’ai étudié beaucoup de langues, j’ai voyagé.

 

Le déclic se produit un peu après ?

Oui, j’ai vite eu la nostalgie des moments passés devant la caméra. J’ai compris que c’était une vraie passion, et vers vingt ans, j’ai pris des cours, je me suis inscrit à des castings. Ce n’est pas facile. « Dilemme » est arrivé de manière inattendue. Je ne voulais pas me faire connaître par une téléréalité. Mais j’ai toujours aimé l’aventure et on m’a présenté « Dilemme » comme une émission où il fallait se dépasser physiquement et mentalement, ce qui n’était pas du tout le cas. J’ai été déçu, mais cela reste une aventure unique que je ne regrette pas puisque cela m’a permis de faire « Les Anges ». D’ailleurs, j’ai toujours fait ce dont j’avais envie et je n’avais pas assez de travail pour refuser une proposition comme « Dilemme ». En tout cas, ça me permet de tourner, certains réalisateurs ne s’arrêtent pas à ça !

 

Comment apprécies-tu tes deux expériences de téléréalité ?

L’enfermement, ça rapproche énormément, et j’ai beaucoup aimé l’expérience humaine de « Dilemme » que je voulais réitérer avec « Les Anges », au-delà des six semaines de vacances aux States ! Au départ, je ne me suis fait aucune illusion sur le fait de pouvoir tourner là-bas, j’étais content de partir aux États-Unis tous frais payés. Et je ne me plaindrai pas, d’autant que je reviens tout de même avec un rôle dans un film, ce qui est super !

 

Tu as envie de faire un peu de mannequinat ?

Ce qui me gêne un peu dans ce métier, c’est que l’on n’a pas de mérite à être beau ! Ce n’est pas forcément ce que j’ai envie de mettre en avant. Quand j’ai fait « Les Anges », on m’a souvent demandé d’être torse nu. Du coup, je passe pour le mec qui adore montrer ses muscles alors qu’en réalité, je n’aime pas ça !

Quelles sont tes passions ?

J’ai m’intéresse à beaucoup de choses, la boxe, la guitare, les jeux de stratégie, le cinéma, je suis un fan de mangas. Beaucoup de sport aussi, là c’est plus une hygiène de vie !

 

Quel est ton meilleur souvenir au cours de ces derniers mois ?

Lorsque je suis allé à Los Angeles pour le casting à la suite duquel j’ai été retenu par Dominique Milano. On devait tourner une vraie scène de film où il fallait se battre à l’arme à feu. Il fallait montrer ce que l’on donnait sur le terrain et c’était tout simplement extraordinaire !

 

Tu es le premier issu de la téléréalité à soutenir l’opération Deux Mains rouges de Thierry Saint Jean. Pourquoi ce choix et quelle est la nature de ton rapport avec la communauté gay ?

A priori, je ne m’imaginais pas utiliser mon image pour vendre des tee-shirts. Mais ce que fait Thierry Saint Jean m’a séduit et cette opération intelligente qui consiste à récolter de l’argent pour lutter contre le sida me tient à cœur.

Concernant la communauté gay, je me sens très à l’aise avec elle. J’ai beaucoup d’amis gays, ça fait un peu idiot de dire ça, mais c’est la vérité ! Si j’embrasse un mec à la télé et que cela peut aider à faire bouger les mentalités, ça me fait très plaisir. Je ne suis pas un militant de la cause homosexuelle, mais pour moi, c’est important que les gays ne soient l’objet d’aucune discrimination. J’aime faire la fête, j’aime casser les codes, j’apprécie les gens qui sont ouverts d’esprit et qui ne se soucient pas du regard des autres. Et si un garçon me drague, je ne vais pas m’offusquer, au contraire, ça flatte mon ego et ça me fait plaisir !

 

www.kevinmiranda.fr

« Les Anges de la téléréalité 3 » et « I Love New York » sont diffusés du lundi au vendredi à 17 h 10 sur NRJ 12

 

 

 

 



Partagez avec vos amis sur Facebook

Déjà 2 commentaires, Laissez le vôtre !

  1. kimly monsimier ::

    cc je m’appelle kimly j’ai 9 ans .
    Est ceque tes amoureux de Caroline Receveur ?
    J’espère que oui car vous aller très bien ensemble.
    tu pourras me dire c qui ta petite copine si c laura coll (sandra) di le moi.

  2. melissa ::

    t est trop beau,tu est le meilleur de tout les mecs je t aime

Laisser un commentaire